jeudi 29 janvier 2009

Lectures

Deux textes érotiques de Marguerite Duras, datant du début des années 80: L'homme assis dans le couloir (Minuit, 1980) et La maladie de la mort (Minuit, 1982). Je n'ai pas du tout aimé le premier. Brève scène sado-maso, plus proche du porno que de ce qui pour moi s'apparente à l'érotisme. La relation sexuelle relatée m'y a semblé malsaine et j'ai eu horreur de la scène finale où le personnage masculin s'acharne sur le corps de sa partenaire. Ce n'est pas tout à fait aussi insupportable que du Bataille mais presque... En revanche (si l'on peut dire), j'ai bien aimé La maladie de la mort, sans doute plus soft. Un homme qui va mourir, une femme qui ne fait que passer, un rapport énigmatique, monnayé, et des draps qui sont - comme le suggère Duras dans ses suggestions de mise en scène - déjà une image de la mer. De la mer ou de la mort ? Pourquoi cette jeune femme passe-t-elle son temps à dormir ?

1 commentaire:

  1. Thierry:

    Bienvenu au monde de blogs. Je reviendrai regulièrement.

    C. A.

    RépondreSupprimer